MOHAMMAD REZA DOMIRI GANJI


Enregistrement : 20/10/2014

Étudiant en sciences physiques au Nord de l'Iran, Mohammad Reza Domiri Ganji consacre depuis cinq ans une part importante de ses loisirs à produire ces visions kaléidoscopiques de mosquées et de lieux de cultes de l'Islam au psychédélisme bigarré.

Des ouvrages d'architecture où les motifs décoratifs sont légions et extrêmement variés, depuis les motifs géométriques jusqu'aux arabesques. Avec une omniprésence caractéristique de l'abstraction, les représentations d'êtres vivants étant généralement exclues des lieux et des ouvrages religieux musulmans.





Commentaires

Vous devez vous connecter ou devenir membre de La Spirale pour laisser un commentaire sur cet article.