LES U. KNIGHT « MOUVEMENT POUR L'EXTINCTION VOLONTAIRE DE L'HUMANITÉ »


Enregistrement : Archives de La Spirale (1996-2005)

Eco-warriors nihilistes, dangereux misanthropes, secte millénariste ou énorme canular ?

Avec une quinzaine d'années sur la tendance misanthropique désormais répandue, Les U. Knight, figure de proue du Voluntary Human Extinction Movement, « Mouvement pour l'Extinction Volontaire de l'Humanité » dans la langue de Molière, nous exposait ses théories sur la nécessité d'une disparition progressive de l'Homo sapiens de la surface de cette planète.


Propos recueillis à la fin du siècle dernier par Frédéric Audran.



Tout d'abord, pouvez-vous nous dire quels sont les objectifs du mouvement et la façon dont vous avez développé ces idées ?

Le concept est tellement simple qu'il pourrait contenir dans ce seul slogan : « Puissions-nous vivre longtemps et disparaître. » Nous arrêtons de nous reproduire, la race humaine disparaît progressivement et la biosphère, ou du moins ce qu'il en reste, peut reprendre son activité normale.

J'ai eu ces idées comme des milliers d'autres en suivant une logique guidée par l'amour et je suis arrivé à la conclusion que Gaia serait en meilleure santé sans les homo sapiens. Je n'ai aucun moyen de savoir combien de personnes partagent mon opinion et pensent que la conception de nouveaux êtres humains sur cette terre est totalement injustifiée. La plupart des gens ne parlent pas anglais et je dois reconnaître, bien que ça m'énerve, que je n'ai aucun moyen de les comprendre.

Qu'avez vous lu sur le sujet ? Pouvez vous nommer des philosophes ou des penseurs qui ont déjà abordé le sujet ? Vous dites que ces idées existent depuis des années...

Je ne connais aucun précédent historique mais je suis persuadé que d'autres ont pensé la même chose. Ca me semble tellement évident !

Qui sont les supporters du mouvement ? Des hippies ? Des zippies ? D'anciens adeptes déçus d'églises diverses ? Des écolos ? Des scientifiques ?

Les volontaires et supporters du VHEMT viennent de tous bords, c'est assez varié.

Vous ne fonctionnez apparemment pas comme une secte puisque vous ne demandez pas d'argent à vos membres et que vous vendez vos bouquins et autres prospectus pour une bouchée de pain sur votre site. Néanmoins de quoi vivez-vous ? Quel est le principal objectif du mouvement : grossir afin d'exposer vos idées au maximum de gens ?

Oui, il faut de l'argent pour maintenir un site. Cependant jouer au golf coûte plus cher et je n'aime pas le golf. Ca tombe donc plutôt bien pour moi.

Mais si votre objectif est de convaincre le plus de monde possible, vous allez avoir besoin de davantage de sources de financement ? N'avez-vous pas d'autres ambitions que de maintenir votre site ?

Avoir un site sur Internet est de nos jours la meilleure solution pour diffuser ses idées. Mais il y a bien d'autres façons d'y arriver. On vient juste de me proposer de traduire le site en chinois. Il en existe déjà une version italienne, et bientôt une française. Cela demande énormément de travail mais les traducteurs se portent volontaires et cela ne me coûte rien.

Pourquoi est-ce que Gaia est aussi importante à vos yeux ?

Gaia, du moins dans le sens que je donne à ce nom, désigne la biosphère terrestre. Je doute qu'un organisme appelé Gaia existe réellement mais cette dénomination est pratique. Gaia est importante pour chacun d'entre nous même si nous n'en sommes pas conscients.

Il me semble que la plupart de vos idées se basent sur une solide foi en la nature. Est-ce exact ? Si c'est le cas, qu'en est-il de vos mises en garde contre les dogmes ?

Je crois fermement que nos vies dépendent de la nature mais peut-être suis-je dogmatique en déclarant que nous avons tous besoin de respirer, manger et boire.

Ok, mais quel est l'intérêt de défendre la biosphère si la race humaine doit disparaître ? Pour la beauté du geste ? Beaucoup d'organismes comme Greenpeace ou certaines agences gouvernementales développent des actions afin de protéger la biosphère et le bien-être des générations futures. C'est un domaine de recherche très important en économie. Ne pensez-vous pas que le VHEMT va provoquer au contraire une réaction inverse. En gros, profitons des ressources, nous allons tous mourir, autant tout niquer pour s'amuser. Comment comptez-vous transmettre votre "foi" en la nature ?

Un mode de pensée trop centré autour de l'humain empêche la plupart des gens de comprendre le véritable objectif du VHEMT. Oui, la plupart de ces organisations veulent préserver la nature pour les générations futures... d'êtres humains. Mais ces préoccupations ne semblent pas motiver suffisamment les gens pour arrêter les dégâts. Nous sommes en train de voler le futur de toutes les espèces vivantes.

On peut dire que ce concept de disparaître progressivement pour respecter l'existence des autres formes de vie est proche de certains concepts religieux. Je considère que ce n'est que justice mais peut-être est-ce là le véritable objectif de toute religion ?

Ne pensez-vous pas que bien que l'action de l'homme soit néfaste sur la biosphère, celle-ci arrive à s'auto-réguler ?

Tout à fait, et c'est une raison de plus pour arrêter toute procréation. Nous engendrons un tel déséquilibre de l'écosphère que nous ne pourrons de toutes façons pas y survivre.

Pouvez-vous nous donner des liens de sites ou les références de recherches scientifiques qui corroborent vos propos ?

Regardez autour de vous si vous êtes à la recherche de preuves. Qu'est-ce qui, dans votre champ de vision, n'a pas été domestiqué par l'homme et recouvert de béton ou d'asphalte ? Jusqu'où devez-vous aller pour trouver un endroit encore régi par un vieil écosystème ?

Quelle est, selon vous, la différence majeure entre l'homme et l'animal ? Ne pensez-vous pas que l'homme est finalement comme tout animal : un prédateur avant tout ? Ce que vous regrettez en quelque sorte, c'est l'évolution de l'homme ? Le développement de son cerveau qui lui a permis de communiquer grâce au langage et de s'approprier la technologie ?

En quelque sorte... Nous avons évolué pour devenir une espèce d'envahisseur exotique de notre propre environnement et nous ne sommes plus compatibles avec le monde naturel.

Donc en définitive, votre souhait le plus cher serait que nous redevenions des hommes des cavernes se nourrissant de viande crue ? Donc ce que vous regrettez, c'est l'évolution de l'homme et plus précisément celle de son cerveau qui lui a permis de communiquer et de développer jusqu'aux technologies actuelles les plus pointues !?

Il est évidemment trop tard pour que nous retrouvions cet état. Même en l'état de spécimens issus du Neandertal, nous ne pourrions plus nous réadapter aux derniers vestiges de la nature. Le gène humain n'a plus aucune utilité. Nous en voulons à la nature.

Ne pensez-vous pas que la science dans le futur permettra de régler certains problèmes environnementaux ? Des e-zines consacrés aux nanotechnologies prédisent un futur où l'homme pourra conquérir d'autres planètes.

Encore une bonne raison d'arrêter de se reproduire . Oui, la conquête de l'espace est la manière dont les hommes, surtout les américains, pensent atteindre le paradis. Le gouvernement se cherche une légitimité pour dépenser des millions en militarisant l'espace. On peut toujours rêver de coloniser l'espace de la même façon que nous avons colonisés les continents africain, américain, australien, ainsi qu'une grande partie de l'Indochine. Mais c'est encore et toujours le même vieil impérialisme en action.

Encore une fois, les gouvernements de nombreux pays consacrent une partie de plus en plus importante de leur budget à la recherche de solutions aux problèmes environnementaux...

Il me semble qu'ils dépensent beaucoup d'argent pour se débarrasser de ces problèmes. Les solutions sont pourtant évidentes, mais ils piochent simplement dans les profits de ceux qui ont assez de pouvoir pour maintenir les choses telles qu'elles sont.

Des auteurs de SF et des spécialistes de l'intelligence artificielle décrivent un futur où cette dernière dominera l'humanité en régulant ses ressources d'une manière très rationnelle qui peut devenir à terme une menace pour la race humaine. Pour eux, l'intelligence artificielle est l'étape suivante de l'évolution : l'homme a pu obtenir un cerveau suffisamment puissant qui lui permet de créer une intelligence supérieure le rendant ainsi obsolète. En quelque sorte, votre combat serait inutile. Les lois de la nature impliqueraient une disparition à long terme de la race humaine dans quelques millénaires...

Ce sera trop tard pour les milliers d'espèces que nous éliminons chaque année.

Mais, depuis le début du monde, des races disparaissent... ce n'est pas une initiative d'origine humaine. Il est clair que l'avidité de la race humaine cause pas mal de problèmes, mais on peut aussi constater une évolution des mentalités en marge de toute la corruption.

Et nous comptons effectivement sur une évolution des mentalités. C'est le seul espoir de réussite de notre mouvement. Dès que les mentalités s'élèveront au dessus de l'égoïsme et s'approcheront de l'altruisme, nous verrons les taux de natalité diminuer. Bien sur, des espèces sont apparues et ont disparu de tous temps mais la fréquence actuelle est mille fois plus élevée qu'en temps normal. Les autres animaux se mangent pour se nourrir mais ils ne causent pas la disparition définitive des espèces de leurs proies, ce serait suicidaire.

Pourquoi ne pas utiliser votre énergie pour convaincre les gens de modifier leur comportement négatif vis à vis de la nature ?

Toute tentative qui n'affecterait pas les densités de populations est vouée à l'échec sur le long terme. En choisissant de combattre la reproduction humaine, nous avons plus de temps à consacrer aux problèmes de court terme. Se focaliser sur les idées fausses qui circulent aujourd'hui ne fera pas avancer les choses.

Vous dites que la procréation n'est pas dans la nature de l'homme. Pouvez-vous préciser ? Et qu'en est-il des animaux ?

Les humains tout comme les animaux ont des pulsions qui les conduisent à procréer mais ces pulsions ne constituent pas la procréation elle-même. Un écureuil a pour instinct de cacher ses noix, pas de planter des arbres.

D'accord, le sexe est du domaine de l'instinct primal, pas de celui de la procréation. Pourtant, des scientifiques ont expliqué l'attirance sexuelle par des facteurs génétiques : deux personnes seraient attirées l'une vers l'autre car la combinaison de leurs gènes maximiserait les chances d'une progéniture génétiquement viable.

Les deux théories semblent contradictoires Si nous avons un jour possédé des instincts, ils ont du nous abandonner il y a plus de 100 000 ans lorsque nous sommes devenus des homo sapiens. Pouvez-vous imaginer un de nos ancêtres ressentant l'instinct de créer un autre "lui-même" ? Qu'aurait-il fait ? Il n'aurait pas su qu'une relation sexuelle suivie de neuf mois d'attente était indispensable pour concevoir un autre "lui-même". La nature veut que les hommes aient des besoins sexuels et le boulot est fait.

Ok, la nature veut que les hommes aient des besoins sexuels. Mais si ça ne tenait qu'à ça, pourquoi est-ce que les femmes des cavernes ne mangeaient pas leurs propres enfants lorsque leurs mâles les abandonnaient et les laissaient affamées pour sauter sur tout ce qui bouge ? Ne serait-ce pas plus complexe ? N'y aurait-il pas deux instincts différents : l'attirance sexuelle (pulsion consciente) d'une part et le besoin de diffuser nos gênes (pulsion inconsciente) de l'autre ? Des millions de scientifiques favorisent cette thèse. C'est pour ce genre de raisons que les religions ont imposé des règles telles que la monogamie, pour obliger les hommes à s'occuper de leurs femmes et de leurs enfants. L'homme des cavernes est plus fort que sa femme, c'est lui qui rapporte de la nourriture, mais il aimait aussi de aller forniquer avec d'autres harpies.

Les hommes des cavernes étaient sans doute plus forts que leurs femmes mais la vrai faiblesse de ces dernières étaient les enfants pendus à leurs seins. La raison pour laquelle nous copulons souvent face à face, c'est la constitution de couples. Vie en couple qui augmente effectivement les chances qu'un mâle reste auprès de ses enfants pour les protéger. En même temps, les membres des deux sexes ont aussi plus de chances de répandre leurs gènes en ayant des relations sexuelles avec d'autres partenaires. Et la menace d'autres mâles qui viendraient s'accoupler avec leurs femelles interdisait aux hommes de trop s'éloigner. Nous revenons de loin pas vrai ?

Cet endoctrinement culturel qui nous pousse à procréer est tellement puissant qu'on pourrait le prendre pour un moteur génétique mythique inconscient qui nous pousserait à procréer. Mais nous pouvons nous en débarrasser tout comme nous nous sommes déjà débarrassés de tant de pratiques obsolètes.

Comment vivez-vous au quotidien ? Votre vie doit être un enfer de culpabilité et de frustration ? Vous mangez rien de peur de détruire un peu plus la planète ? Chaque acte de la vie est un crime contre la nature ? Vivez-vous dans un arbre ?

Quoi ? Et abîmer l'arbre ? Oui, il est impossible de vivre sans porter atteinte à la nature. Tout ce que nous pouvons faire, c'est limiter les dégâts et nous retenir d'ajouter un de nos semblables de plus aux milliards déjà existants.

Imaginez que vous êtes le dernier à survivre. A quoi occuperiez-vous vos journées ?

Trop hypothétique. Je serais parti longtemps avant que la natalité décroisse.

Bon, pensez-vous que les derniers survivants vivront en harmonie ? Imaginez leurs derniers jours ?

Si leurs derniers jours ressemblent à ceux des gens qui meurent aujourd'hui, ils ne risquent pas d'être particulièrement heureux. Mais ça ne peut que s'améliorer. Je peux les imaginer regarder leur dernier coucher de soleil en sachant que ce qu'ils voient, écoutent et ressentent leur survivra de manière beaucoup plus saine. Quel contraste plaisant par rapport à tous ces gens qui sont aujourd'hui heureux de mourir avant que les choses empirent.

Quelles sont vos croyances concernant la mort ? La réincarnation ?

C'est possible mais ça n'a pas importance. Nous n'aurons pas d'endroit où revenir si notre race ne s'éteint pas. Si la réincarnation existe, elle concerne aussi les autres espèces.

En cas d'extinction de la race humaine, beaucoup d'animaux vont disparaître...

Oui, les animaux domestiques devraient disparaître avant nous. C'était déjà cruel de notre part de les domestiquer. Et les deux douzaines d'espèces animales qui vivent à nos dépends vont aussi disparaître. C'est effectivement tragique. Cependant si on considère le nombre d'extinctions que nous provoquons, c'est une tragédie de moindre importance.

Vous dites que d'une certaine façon, les "guerres" contribuent à la croissance démographique. Vous ne condamnez pas les guerres ou le terrorisme ?

Bien sur que nous les condamnons et pas seulement car cela augmente la procréation !

Vous dites que les gens ne sont pas libres de ne pas procréer, pourquoi donc ?

Il y a des forces puissantes qui ne souhaitent pas que les gens soient libres de ne pas procréer. Le Vatican est la seule religion établie qui dispose d'un siège aux Nations Unies. Et cette influence est utilisée pour priver des millions d'individus de leur droit le plus strict de ne pas procréer. Pourquoi donc ? Allez demander au pape.

Pensez-vous réellement que les structures sociales sont aussi fortes ? De plus en plus de couples urbains et aisés ne veulent plus d'enfants...

Oui, des couples urbains, point à la ligne. Beaucoup de gens réalisent que la société leur a longtemps menti sur la prétendue gloire qu'il y aurait à consacrer sa vie au travail et à l'éducation de ses enfants. Nous commençons à être assez nombreux, du moins dans certains pays, pour influer sur la densité de population. Et c'est à ce moment-là que les gouvernements et les milieux d'affaire s'inquiètent et prennent des mesures pour nous pousser à procréer, un peu comme Hitler l'a fait.

Ne craignez-vous pas que les gouvernements détournent vos théories afin de pérenniser l'euthanasie et des méthodes coercitives de diminution des populations les plus pauvres même si elles contribuent à leur enrichissement ?

Ca rejoindrait les objectifs du Mouvement Volontaire d'Extinction de la Race Humaine, non ?

Pourquoi êtes vous contre les méthodes coercitives ?

C'est pas bien.

Ce serait pourtant plus rapide et facile à mettre en place. Je ne vois pas comment vous pourrez convaincre les gens de s'éliminer de leur propre chef. Il y aura toujours des gens fermement opposés à ces idées qui veulent procréer et transmettrons leur idées à leur progéniture... je ne vois pas trop comment démarrer un nouveau cycle.

Je ne pense pas que ce soit plus facile ou rapide. Une opposition plus importante serait créée par une contraception involontaire. Cela prend du temps de construire un nouveau cycle. Nous n'aurons peut-être pas le temps d'expliquer à nos congénères que nous devrions tous nous arrêter de procréer mais il nous faut tout de même essayer. Chaque fois que quelqu'un me dit qu'il a décidé de ne pas créer un humain de plus, je sais que ce sera un humain de moins qui souffrira pas de la détérioration. C'est aussi un humain de moins de la biosphère à contribuer à sa détérioration.

La manière la plus rapide de favoriser notre extinction est de simplement de retirer des brindilles de la longue lignée de la vie. Sinon nous disparaîtrons de manière involontaire quand tout s'écroulera et une grande partie de la biodiversité terrestre suivra notre chemin. L'extinction humaine volontaire peut prévenir cette colossale tragédie.

Si vous décidiez un jour d'entamer une carrière politique et deveniez président des USA, quelles seraient les premières mesures que vous prendriez ?

Dissoudre les USA en une série de gouvernements indépendants et autogérés.

Vous dites combattre avec vos idées une conformité des comportements humains tout en voulant en définitive que l'humanité toute entière se conforme à vos opinions. Joli paradoxe...

Il y a tellement de paradoxes. Chaque vérité contient sa propre contradiction, comme le Yin et le Yang. En ce moment, la pensée dominante impose aux gens de procréer, le choix est limité. Je dis que personne ne devrait procréer mais cela reste un choix personnel.

Pensez-vous qu'il va y avoir à terme une évolution au niveau politique ? Que nous assisterons à la naissance de nouveaux partis politiques proches ou opposés à vos idées, en faveur de la vie ou au contraire de la procréation ?

C'est la même chose. La technologie a permis de retarder notre inévitable disparition, une disparition dont chaque espèce fait l'expérience lorsqu'elle dépasse les capacités d'accueil de son environnement naturel. Et ça n'en sera que plus atroce lorsque ça se produira.

Etre pro-humain, c'est être pro-extinction.

Comment voyez-vous l'extinction débuter ?

Je la vois, hélas, démarrer de manière involontaire. C'est encore une raison pour laquelle je veux aider les gens à réaliser que nous devons arrêter de procréer. Condamner quelqu'un à vivre aujourd'hui c'est comme louer des couchettes sur un bateau qui coule !

Pour conclure, en voulez-vous toujours à vos parents de vous avoir conçu et d'avoir par ce biais contribué à détruire un peu plus notre biosphère ?

Le passé fait partie de l'histoire. Je n'en veux pas à ceux qui persistent à procréer. Je suis simplement désolé pour eux et leur progéniture. Cela ne sert à rien de blâmer les gens, surtout quand ils ne sont pas informés. Les couples sont encouragés, voire obligés, à se reproduire. Si on devait désigner un coupable, ce serait le pro-natalisme et ceux qui restreignent la liberté de reproduction. Nous contribuons à la destruction, et c'est pourquoi nous devons disparaître. La seule chose que nous puissions faire est de limiter les dégâts et d'aider d'autres individus à faire ce que nous faisons déjà.


Commentaires

Vous devez vous connecter ou devenir membre de La Spirale pour laisser un commentaire sur cet article.

A propos de cet article


Titre : LES U. KNIGHT « MOUVEMENT POUR L'EXTINCTION VOLONTAIRE DE L'HUMANITÉ »
Auteur(s) :
Genre : Interview
Copyrights : La Spirale.org - 1996-2008
Date de mise en ligne :

Présentation

Les U. Knight, VHEMT - Une interview tirée des archives de La Spirale.

A propos de La Spirale : Née au début des années 90 de la découverte de la vague techno-industrielle et du mouvement cyberpunk, une mouvance qui associait déjà les technologies de pointe aux contre-cultures les plus déjantées, cette lettre d'information tirée à 3000 exemplaires, était distribuée gratuitement à travers un réseau de lieux alternatifs francophones. Sa transposition sur le Web s'est faite en 1995 et le site n'a depuis lors cessé de se développer pour réunir plusieurs centaines de pages d'articles, d'interviews et d'expositions consacrées à tout ce qui sévit du côté obscur de la culture populaire contemporaine: guérilla médiatique, art numérique, piratage informatique, cinéma indépendant, littérature fantastique et de science-fiction, photographie fétichiste, musiques électroniques, modifications corporelles et autres conspirations extra-terrestres.

Liens extérieurs

Vhemt.org/
Vhemt.org/findex.htm

Thèmes

Activisme
Apocalypse culture
Ecologie

Mots-clés associés

Les U. Knight
VHEMT
Mouvement pour l'Extinction Volontaire de l'Humanité
Activisme
Ecologie
Eco-warrior
Biosphère
Gaïa

Contact

  • Captcha capttchaaa

Connexion


Inscription
Lettre d'informations


Flux RSS

pub

Image aléatoire

pub
« Vingt-trois »
© Laurent Courau
pub

Contenu aléatoire

Texte Graphisme Graphisme Texte Peinture Photo Graphisme Video Photo