LECTURE DE LA CONSTITUTION DE LA REPUBLIQUE DU CHAOS


Enregistrement : 09/09/09

Entre les contre-rituels dadaïstes, les assemblées solennelles du collège de pataphysique et les survivants de L'Armée des 12 singes... la première lecture de la Constitution de la République du Chaos, coup d'envoi de la Borderline Biennale 999, le 09 septembre 2009 dans le bunker de la Demeure du Chaos à Saint-Romain-au-Mont-d'Or.

PREAMBULE

Les Citoyens de la République du Chaos proclament solennellement leur attachement aux Droits de l’homme et aux principes universels tels qu’ils ont été définis par la Déclaration de 1789 en France.

En vertu de ces principes et de celui de la libre détermination des peuples, la République du Chaos offre, à tous les citoyens du monde, compris au sens universel, dans toutes ses dimensions connues ou inconnues à ce jour, sans limite de dimension, de temps et d’espace, des institutions nouvelles fondées sur l’idéal commun de liberté, d’égalité et de fraternité et conçues en vue de leur évolution démocratique dans le monde analogique et/ou numérique défini par le Cyberespace principalement représenté par l’Internet.

En 2009, les Etats Nations sont confrontés à la globalisation et ses conséquences.

Le graduel effacement des prérogatives politiques des Etats, notamment en Europe, l’importance minorée de la géographie, des territoires, des frontières et des limes dans un monde où se multiplient les flux financiers, de marchandises et d’information, principalement par l’Internet, en abolissant les territoires physiques, met en lumière le village global théorisé par le sociologue Marshall MacLuhan et oblige les citoyens du Monde à repenser le concept d’état nation pour ce 21ème siècle.

Les technologies de l’information, en 2009, permettent la transmission instantanée des données et définissent une ubiquité universelle. L’extrême mobilité des capitaux et leurs dématérialisations, la globalisation de l’économie et l’effacement progressif des barrières commerciales qui sont les sources de la crise financière et économique mondiale ont conduit nombre de politologues et d’historiens à parler de dégradation inexorable pour qualifier l’évolution actuelle des Etats.

L’espace et la géographie voient leur importance réduite, voire pratiquement éliminée.

L’Etat post-moderne, pour s’adapter aux mutations géopolitiques en cours qu’impose la révolution des technologies de l’information et la globalisation, doit cesser de se penser en termes de territoire et d’autorité souveraine sur son territoire, conceptions dépassées propres à l’ordre Westphalien, qui érigeait le principe de la souveraineté absolue de l’État sur son territoire.

C’est dans ces termes que, les citoyens de la République du Chaos, ont décidé dans un désir commun, d’affirmer leur volonté pacifique de porter leur projet d’avenir sur la base d’un passé et d’un présent commun, au cœur de la Constitution de la République du Chaos en harmonie avec l’Union Européenne.

A suivre sur Art Press Agency...




Commentaires

Vous devez vous connecter ou devenir membre de La Spirale pour laisser un commentaire sur cet article.

A propos de cet article


Titre : LECTURE DE LA CONSTITUTION DE LA REPUBLIQUE DU CHAOS
Auteur(s) :
Genre : Reportage
Copyrights : Musée de l'Organe / La Demeure du Chaos
Date de mise en ligne :

Présentation

Entre les contre-rituels dadaïstes, les assemblées solennelles du collège de pataphysique et les survivants de L'Armée des 12 singes... la première lecture de la Constitution de la République du Chaos, le 09 septembre 2009 dans le bunker de la Demeure du Chaos à Saint-Romain-au-Mont-d'Or.

Liens extérieurs

www.demeureduchaos.org

Thèmes

Contre-culture
Cyberculture
Hacking
Apocalypse culture
Science-fiction
Alternatives

Mots-clés associés

Chaos
République du Chaos
Constitution
Demeure du Chaos
Borderline Biennale
999

Contact

  • Captcha capttchaaa

Connexion


Inscription
Lettre d'informations


Flux RSS

pub

Image aléatoire

pub
« Fuck Consensual Reality »
© Laurent Courau
pub

Contenu aléatoire

Photo Texte Texte Texte Video Graphisme Texte Texte Texte