KINGA & CHOPIN


Enregistrement : Archives de La Spirale (1996-2008)

Professeur d'anglais et électricien, Kinga et Chopin sont tous deux originaires de Pologne. Après s'être rencontré sur la route, le couple a décidé de poursuivre son voyage en évitant de favoriser une destination pour mieux apprécier l'instant présent. De retour après un périple de cinq ans, ils se reposent momentanément en Pologne où Kinga termine la version anglaise de leur récit de voyage, avant de repartir à nouveau pour l'Afrique qu'ils sont impatients de découvrir.


Qu'est-ce qui a motivé votre décision de quitter la Pologne pour partir sur les routes du monde ? Aviez-vous un but défini pour ce périple ? J'ai lu que Kingpa comptait initialement rejoindre la Great Millenium Peace Ride, un rallye à bicyclette en faveur de la paix dans le monde.

Kinga : J'ai toujours voyagé, aussi loin que je me souvienne. A l'âge de un an, mes parents m'embarquaient déjà avec eux pour un voyage en auto-stop à travers la Pologne. Il m'a ensuite fallu attendre de nombreuses années avant de pouvoir repartir seule. Cette décision de partir à la découverte du monde était simple et spontanée.
En effet, je comptais rejoindre la Great Millenium Peace Ride, mais j'ai rencontré Chopin sur la route. Nous avons fusionné nos rêves et nous sommes partis pour notre propre périple.

Quelles furent vos sources d'inspiration pour ces voyages ? Avez-vous été influencés par certaines lectures ? Je pense notamment à Jack Kerouac et aux écrivains du Beat Movement.

K&C : Non. A vrai dire, je ne suis même pas sur que nous avions accès à ce genre de littérature à cette époque en Pologne. De plus, nous n'en avions pas besoin. Nous voulions simplement voir le monde.
Ma seule devise, que j'utilise en ouverture de mon livre de récits de voyage, vient de Richard Bach, l'auteur de Jonathan Livingston le goéland : « Chaque rêve nous est attribué avec le pouvoir de le réaliser. »

Est-ce que vous vous sentez différents des gens avec lesquels vous avez grandis ? Avez-vous le sentiment d'être à part, d'avoir un mode de vie alternatif ?

Oui, nous nous sentons assez différents du polonais moyen. Dans un pays où l'immense majorité des gens sont catholiques, Chopin est bouddhiste. Et je suis végétarienne, alors que la plupart des gens ne savent même pas de quoi il s'agit ici. Mais je n'irai pas jusqu'à dire que mon mode de vie est alternatif. En fait, je n'accepterais pas d'autre étiquette que celle d'esprit libre.

Pourquoi avoir choisi de voyager spécifiquement en faisant de l'auto-stop ? Il y a bien d'autres manières de voyager.

Bien sur, il existe de nombreuses autres manières de voyager. Mais comment aurions-nous pu nous les offrir ? De plus, de par nos expériences nous croyons vraiment maintenant que le stop est la manière la plus intéressante de voyager. Je ne me suis jamais trop posé la question. Lorsque j'ai voulu découvrir l'Europe, je n'ai pas eu le choix et ça m'avait déjà valu nombre d'expériences inoubliables, depuis la Sicile jusqu'à l'Irlande ou l'Estonie. Si nous voulions découvrir le monde, il nous semblait naturel de faire de l'auto-stop.

Quels ont été les grands moments de vos voyages en Amérique du Nord et du Sud, en Océanie et en Asie ?

Chaque jour est différent, en apportant son lot de surprises ou de rencontres merveilleuses. Aux Etats-Unis, nous avons été pris en stop par un avion en Alaska avant de passer plusieurs semaines en bateau sur les rivières américaines pour aller de Chicago en Floride. En Amérique du Sud, nous nous sommes embarqués sur un bateau de trafiquants de drogues pour aller du Panama en Colombie, avant de découvrir Rio de Janeiro en planeur et de partir à cheval à la découverte des ruines aztèques dans les Andes. On nous a invités sur un yacht pour aller de Nouvelle Zélande à l'île de Vanuatu, puis de Vanuatu en Australie, avant de nous engager dans un carnaval itinérant pour découvrir l'île Thursday. Et puis bien sur, faire du stop aux abords des points de contrôle de l'armée chinoise au Tibet.


Commentaires

Vous devez vous connecter ou devenir membre de La Spirale pour laisser un commentaire sur cet article.

A propos de cet article


Titre : KINGA & CHOPIN
Auteur(s) :
Genre : Interview
Copyrights : La Spirale.org - 1996-2008
Date de mise en ligne :

Présentation

Kinga & Chopin - Une interview tirée des archives de La Spirale.

A propos de La Spirale : Née au début des années 90 de la découverte de la vague techno-industrielle et du mouvement cyberpunk, une mouvance qui associait déjà les technologies de pointe aux contre-cultures les plus déjantées, cette lettre d'information tirée à 3000 exemplaires, était distribuée gratuitement à travers un réseau de lieux alternatifs francophones. Sa transposition sur le Web s'est faite en 1995 et le site n'a depuis lors cessé de se développer pour réunir plusieurs centaines de pages d'articles, d'interviews et d'expositions consacrées à tout ce qui sévit du côté obscur de la culture populaire contemporaine: guérilla médiatique, art numérique, piratage informatique, cinéma indépendant, littérature fantastique et de science-fiction, photographie fétichiste, musiques électroniques, modifications corporelles et autres conspirations extra-terrestres.

Liens extérieurs

Geocities.com/kingachopin/

Thèmes

Nomadisme
Voyage
Alternatives

Mots-clés associés

Kinga & Chopin
Kinga
Chopin
Nomade
Nomadisme

Contact

  • Captcha capttchaaa

Connexion


Inscription
Lettre d'informations


Flux RSS

pub

Image aléatoire

pub
« Vingt-trois »
© Laurent Courau
pub

Contenu aléatoire

Peinture Texte Texte Texte Graphisme Texte Texte Photo Texte