header

RECHERCHE : CHINE


  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06

  • CLEMENTINE HOUGUE « WILLIAM S. BURROUGHS SF MACHINE »


    Après Le cut-up de William S. Burroughs : histoire d’une révolution du langage paru en 2014 aux excellentes Presses du réel, Clémentine Hougue publie William S. Burroughs SF Machine aux éditions JOU. Ouvrage que nous ne saurions trop vivement vous recommander, dans lequel vous retrouverez l'auteur du Festin nu aux côtés de J.G. Ballard, William Gibson, Neal Stephenson, David Cronenberg, Hakim Bey (et tant d'autres), parmi ses expérimentations, ses fulgurances et ses digressions...
    Lire la suite

    CLEMENTINE HOUGUE « WILLIAM S. BURROUGHS SF MACHINE »

    ELENA MONTESINOS « TMF PRESENTS: UNRELEASED »


    Robots « transformers », machines à insultes, piratage téléphonique et détournement monétaire, « gris-gris » vaudous helvétiques, hacking mass-médiatique... Jolie surprise que ce TMF Presents: Unreleased, un cahier d'artiste qui compile les œuvres et les actions qu'Elena Montesinos, alias The Montesinos Foundation (TMF), n'a pas encore eu l'occasion de réaliser à ce jour. Où l'on retrouve notre camarade genevoise au sommet de son art, toujours aussi révoltée, narquoise et...
    Lire la suite

    ELENA MONTESINOS « TMF PRESENTS: UNRELEASED »

    THIERRY THEOLIER « DEUX KILOS DE CRASSE EN TROP »


    Deux kilos de crasse en trop, une nouvelle de Thierry Théolier, artiste polymorphe, DJ mondain jusque dans les pires bouges parisiens, fondateur du Syndicat du Hype, premier réseau de gatecrashers avec plus de trois mille membres, auteur du Dude Manifesto, un manuel de savoir-vivre post-moderne. Aujourd’hui, Thierry travaille comme veilleur de nuit aux Petites Ecuries à Versailles et reprend l'écriture de ses premières nouvelles, dont ce texte de jeunesse récemment remanié où le...
    Lire la suite

    THIERRY THEOLIER « DEUX KILOS DE CRASSE EN TROP »

    LEE BUL « MONSTRUEUSES MUTATIONS & AUTRES DYSTOPIES »


    Au fur et à mesure de notre évolution en tant qu’espèce, de nouvelles formes émergent, toujours plus étranges et complexes. L’artiste sud-coréenne Lee Bul s’empare de ces mutations, qu’elle retranscrit dans ses sculptures et ses installations. Née en 1964, Lee Bul a grandi sous la dictature de Park Chung-hee. Expérience que l’on retrouve dans ses thématiques de prédilection, dont notre obsession à poursuivre des idéaux qui nous conduisent à notre perte par la...
    Lire la suite

    LEE BUL « MONSTRUEUSES MUTATIONS & AUTRES DYSTOPIES »

    ANTOINE BERNHART « UN THÉÂTRE DE LA CRUAUTÉ »


    Meurtres, mutilations, viols, zoophilie et coprophagie, le travail d’Antoine Bernhart s’inspire de l’univers cruel des contes des frères Grimm, de la peinture de Balthus, du Marquis de Sade et des écrits de Georges Bataille. Ses premières planches sont publiées en 1968 dans la revue du groupe surréaliste Phases, avant qu’il ne s’en fasse exclure, au motif que ses dessins étaient jugés trop pornographiques. Au début des années 1980, il commence à utiliser la plume d’oie...
    Lire la suite

    ANTOINE BERNHART « UN THÉÂTRE DE LA CRUAUTÉ »

    OLIVIER LECULIER « ÉCRANS MIXTES 2020 »


    Du 04 au 12 mars prochain se déroulera à Lyon et dans sa métropole la dixième édition du festival de cinéma « queer » Écrans Mixtes. L’occasion pour nous de revenir avec son président, Olivier Leculier, sur leur programme foisonnant, mais aussi sur la genèse et le futur du festival, les dernières frontières à abattre en terme de discrimination et, bien sûr, leurs prestigieux invités d’honneur qui ne sont autres, cette année, qu’André Téchiné et... John Waters, le...
    Lire la suite

    OLIVIER LECULIER « ÉCRANS MIXTES 2020 »

    DUBAÏ « MEGAPOLE DU XXIe SIECLE OU FUTUR DYSTOPIQUE ? »


    On nous avait vendu l'an 2000 comme date butoir d'un avènement technologique, ponctué de systèmes de téléportation, de miracles scientifiques et de voitures volantes. Et nos contemporains de se plaindre alors de l'absence des gadgets promis, alors même que l'une des plus grandes révolutions systémiques et cognitives se déroulaient sous nos yeux, au travers de la numérisation quasi totale de nos modes de vie et cultures. Deux décennies se sont écoulées depuis le tournant du...
    Lire la suite

    DUBAÏ « MEGAPOLE DU XXIe SIECLE OU FUTUR DYSTOPIQUE ? »

    JAMES JIRAT PATRADOON « BANGKOK, NEONS, CHALEURS ET SUEURS NOCTURNES »


    D’abord en tant que genre littéraire, puis au travers de ses déclinaisons graphiques ou cinématographiques, le cyberpunk s’est vaporisé dans notre inconscient collectif. Dans une réalité consensuelle dominée par les algorithmes des zaibatsus, la fusion du vivant et de la machine, ou les promesses renouvelées des étendues virtuelles. Illustrateur australien d’origine thaïlandaise, James Jirat Patradoon immerge les visiteurs de ses expositions dans un univers fluorescent...
    Lire la suite

    JAMES JIRAT PATRADOON « BANGKOK, NEONS, CHALEURS ET SUEURS NOCTURNES »

    CHARLEY JAMES « FUGITIVE DATA »


    Rencontre avec le collectif Fugitive Data, par le biais de son fondateur Charley James, dont les fantasmagories invoquent les Mânes de Lovecraft et d'Aleister Crowley, les créatures de Clive Barker et les digressions paranoïaques de Philip K. Dick. Fondé en 2008, Fugitive Data et l'Institut Créatif Charley James (ICCJ) entendent promouvoir, diffuser et valoriser la peinture numérique, autour de trois axes : . un magazine ; . l'édition de livres sur la peinture numérique ; . des...
    Lire la suite

    CHARLEY JAMES « FUGITIVE DATA »

    JEAN-MICHEL TRUONG « REPRENDRE - NI SANG, NI DETTE »


    Et si nous passions de la fiction aux solutions ? À l’occasion de ce troisième entretien publié sur La Spirale, Jean-Michel Truong revient sur Reprendre - Ni sang, ni dette. Un essai paru en 2013, au travers duquel ce pionnier de l’intelligence artificielle, cogniticien, consultant en innovation, spécialiste de la Chine et romancier, explore et propose une autre voie pour permettre à la France – et à sa suite à l’Europe – de se libérer de toute dette, présente et...
    Lire la suite

    JEAN-MICHEL TRUONG « REPRENDRE - NI SANG, NI DETTE »

  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06