FREDERIC TEMPS « L'ETRANGE FESTIVAL 2021 »


Enregistrement : 30/08/2021

On ne saurait dire si « le temps détruit tout », ainsi que l’affirme un réalisateur habitué des écrans de L’Étrange Festival. Reste que notre évènement culturel préféré de la rentrée parisienne affiche une santé insolente dans le contexte épidémique, tant viral que psychiatrique, qui demeure le nôtre.

Rencontre avec son président et délégué général, à quelques jours du lancement de cette 27ème édition qui ne lésinera pas, encore une fois, sur l’outrance et les bizarreries cinématographiques. Ce dont on ne saurait trop se féliciter à la lecture de son catalogue disponible ici-même, en téléchargement.

En vrac et comme ça nous vient à l'instant d'écrire ces lignes, le binôme infernal de Nicolas Cage et de Sono Sion pour un western post-apocalyptique à faire pâlir Quentin Tarantino dans le portnawak jouissif, les retrouvailles de Benoît Poelvoorde et de Fabrice du Welz, d'incroyables raretés nippones, l'histoire du groupe Throbbing Gristle, les riches heures de Delia Derbyshire, des cartes blanches à Lynne Ramsay et Pierre Bordage, un polar brut et mystique en Afrique de l'Ouest, de l’horreur lovecraftienne, Bertrand Mandico dans un nouveau trip poétique, des films d'animation d'une saine ultra-violence, des infectés et des morts-vivants comme s'il en pleuvait.

En septembre, la fête sera belle.

Rendez-vous au Forum des images (M° Châtelet - Les Halles) du 08 au 19 septembre 2021, pour cette cuvée 2021 de L'Étrange Festival. Ouverture de la billetterie, le 1er septembre à 14:00 sur le site officiel du Forum des images. L'équipe de La Spirale ne manquera pas cette édition et se fait d'avance un plaisir de vous y retrouver.


Propos recueillis par Laurent Courau.






LAMB
Valdimar Jóhannsson – 2021 – Islande – Conte fantastique
Étranges séances : 10/09 à 21H30 et 18/09 à 16H45

En 2020, L'Étrange Festival faisait partie des rares évènements à avoir tenu la barre dans le contexte compliqué que l'on connaît. Vous réitérez en 2021, forts de cette expérience positive. Corrige-moi si je me trompe, mais je crois que l'édition de l'année dernière s'est déroulée sans accrocs particuliers ? Bien au contraire, même ?

Absolument. Malgré la limitation des jauges imposée par le gouvernement nous avons rempli les salles plus que prévu, tellement l’attente des spectateurs était grande après plusieurs mois de disette. L’impeccable protocole sanitaire mis en place conjointement entre le Forum des images et le festival a fait le reste et nous avons eu la chance de ne constater aucun cas de covid avéré durant les douze jours du festival (si les gouvernants avaient voulu prendre la peine de s’intéresser à ce « test » à taille humaine, la gestion des salles de spectacles dans l’année écoulée aurait été bien différente…).

Forts de cette expérience, nous remettons le même protocole en place, avec cette obligation du pass sanitaire en plus, mais qui devrait très bien se gérer évitant des fils d’attente inutiles pour accéder aux caisses, puis aux salles, d’autant que de plus en plus de spectateurs achètent directement leurs places sur le site du Forum des images leur permettant l’accès direct aux salles, après vérification de leur QR code dès l’entrée du lieu.



LIMBO
Soi Cheang – 2021 – Hong Kong, Chine – Drame
Étranges séances : 14/09 à 18H45 et 15/09 à 18H30

Est-ce que tu as ressenti l'influence de la pandémie dans les scénarios et les thèmes des films que vous avez visionnés pour cette programmation ? Ou est-ce encore trop tôt, au-delà du fait que la contamination fasse partie des grands thèmes récurrents du cinéma de genre ?

Bien évidemment, tu auras toujours des petits malins pour essayer de surfer sur tous les courants ne donnant pas forcément des œuvres de qualité mais plus encore beaucoup de productions venues du monde entier précisaient le fait « d’avoir été réalisées dans des conditions sanitaires drastiques ». Sans pour autant que cela se ressente dans les films eux-mêmes.



AFTER BLUE (PARADIS SALE)
Bertrand Mandico – 2021 – France – Science-fiction
Étranges séances : 10/09 à 18H30 et 13/09 à 20H45

L'introduction de votre catalogue évoque des « vendeurs qui bradent leurs films aux plus offrants, un piratage toujours plus envahissant et un paysage cinématographique qui se transforme sous nos yeux ».

On m'a parlé de 450 films en attente de sortie, retenus par les producteurs ou les distributeurs, rien que pour la France. Outre une éventuelle source d'inspiration pour les scénaristes, quel est donc l'impact de cette pandémie sur l'industrie du cinéma ? Netflix, Amazon et consorts doivent se frotter les mains de bonheur ?


Les nouveaux médias de la VOD ont de toute façon une stratégie parfaitement étudiée depuis leur création. La situation mondiale récente n’a fait que leur offrir sur un plateau un accélérateur inattendu. Le vrai problème secondaire réside dans la logique répercussion sur le piratage des films. Une œuvre mise en ligne se retrouve moins de vingt-quatre heure plus tard sur tous les réseaux de téléchargement et souvent déjà sous-titrée, voire même en HD (autant dire d’une qualité pratiquement identique à celle d’un film en salle).

Sachant que les outils de consommation domestique deviennent eux-mêmes de plus en plus performants, les exploitants de salles et par rebond les distributeurs ont de vrais soucis en perspective… D’autant que beaucoup de producteurs ne se posent plus la question et se tournent directement vers ces nouveaux médias pour leur proposer leurs œuvres, sans plus passer par la salle, lorsque ce n’est pas les majors qui créent elles-mêmes leur propre réseau (Disney+, HBO+ pour Warner et en attendant les prochains).

Tout cela n’augure rien de bon pour les années à venir.



MAD GOD
Phil Tippett – 2021 – USA – Animation
15/09 à 16H15 et 16/09 à 21H15

Au-delà de ces considérations industrieuses, cette nouvelle édition de L'Étrange Festival déborde, encore une fois, de vie, d'énergie et de propositions atypiques. Avec des films en provenance des quatre coins de notre planète : Islande, Norvège, Kazakhstan, Russie, France, Japon, Sénégal, Hong Kong, USA, Corée du Sud, Grande-Bretagne, Roumanie, Taïwan, Nouvelle Zélande, Canada, Pérou, etc.

Nous l'avons déjà évoqué par le passé, mais est-ce que l'avenir ne sera pas « toujours et encore plus que jamais » à l'écart des circuits de production traditionnels dans cette période de concentration des pouvoirs ? Dans un joyeux artisanat brindezingue et irrévérencieux ? Au-delà des considérations alimentaires, n'est-ce pas ce que nous pouvons souhaiter de mieux aux artistes, aux réalisateurs que nous chérissons ?


Absolument. Si les États-Unis ont bénéficié, entre les années 1960 et 1980 d’une formidable profusion d’œuvres d’art en général, tant en musique qu’en cinéma, littérature, art plastique, etc. c’est bien parce que la situation du pays était au plus mal au niveau de différents courants politique, économique, social, philosophique qui ont forcé les créateurs à redoubler d’énergie et se remonter les manches afin de contourner une société sclérosée et ainsi remonter à la surface.

Aujourd’hui on sent une grosse fatigue de leur côté et les jeunes talents du monde entier pourraient profiter de ce « relâchement » pour tenter leur chance et se faire découvrir au plus vite. C’est ainsi, en effet, que nous avons pour cette édition tant de films provenant de pays si différents. Il faut simplement souhaiter que cet enthousiasme des uns et des autres se consolide afin de transformer le sens du vent pour les années à venir. Croisons juste les doigts.



L'ÉTANG DU DÉMON
Masahiro Shinoda – 1979 – Japon – Fantastique
Étrange séance : 09/09 à 21H00

On sent déjà un frémissement tout particulier autour de cette édition 2021 de L'Étrange Festival, notamment par le bouche à oreille ou sur les réseaux sociaux. Le public semble impatient de vous retrouver et de se retrouver dans les salles du Forum des images. Qu'est-ce que l'on peut vous souhaiter de mieux ou de plus étrange pour les semaines à venir, au milieu de cette rentrée aussi bizarre que chaotique ? [sourire]

Que le public nous fasse le même plaisir que l’an dernier en étant encore plus nombreux puisque nous sommes revenus à des jauges normales de 100% pour la capacité des salles. Et en effet, selon les premiers « frétillements » constatés, cela promet une nouvelle très belle édition !



PRISONERS OF THE GHOSTLAND
Sono Sion – 2021 – USA – Action horrifique
Étranges séances : 09/09 à 18H30 et 18/09 à 21H30



Commentaires

Vous devez vous connecter ou devenir membre de La Spirale pour laisser un commentaire sur cet article.

A propos de cet article


Titre : FREDERIC TEMPS « L'ETRANGE FESTIVAL 2021 »
Auteur(s) :
Genre : Interview
Copyrights : La Spirale.org - Un eZine pour les Mutants Digitaux !
Date de mise en ligne :

Présentation

On ne saurait dire si « le temps détruit tout », ainsi que l’affirme un réalisateur habitué des écrans de L’Étrange Festival. Reste que notre évènement culturel préféré de la rentrée parisienne affiche une santé insolente dans le contexte épidémique, tant viral que psychiatrique, qui demeure le nôtre.

Liens extérieurs

EtrangeFestival.com/2021/fr

Thèmes

Cinéma
Erotisme
Fantastique
Fiction
Horreur
Pop culture
Punk
Science-fiction
Trash culture
Underground

Mots-clés associés

L'Étrange Festival
2021
Festival
Cinéma
Forum des images
Paris

Contact


Connexion


Inscription
Lettre d'informations


Flux RSS

pub

Image aléatoire

pub
T-shirt "Samouraï Robot"
by LaSpirale.org
pub

Contenu aléatoire

Texte Peinture Texte Texte Texte Peinture Texte Texte Texte