header

RECHERCHE : FICTION


  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10

  • CLEMENTINE HOUGUE « WILLIAM S. BURROUGHS SF MACHINE »


    Après Le cut-up de William S. Burroughs : histoire d’une révolution du langage paru en 2014 aux excellentes Presses du réel, Clémentine Hougue publie William S. Burroughs SF Machine aux éditions JOU. Ouvrage que nous ne saurions trop vivement vous recommander, dans lequel vous retrouverez l'auteur du Festin nu aux côtés de J.G. Ballard, William Gibson, Neal Stephenson, David Cronenberg, Hakim Bey (et tant d'autres), parmi ses expérimentations, ses fulgurances et ses digressions...
    Lire la suite

    CLEMENTINE HOUGUE « WILLIAM S. BURROUGHS SF MACHINE »

    L’ÉTRANGE FESTIVAL 2021 « DEMANDEZ NOTRE (ÉTRANGE) PROGRAMME »


    Alors que L'Étrange Festival attaque sa seconde semaine d'une 27ème édition osée, pléthorique, jouissive et musclée, La Spirale tente de répondre à l'éternelle question posée par les créatures blafardes qui hantent chaque année les couloirs du Forum des Images, au début du mois de septembre : « Quel film me conseilles-tu d'aller voir ? » Aussi fiers que forts de notre non-expertise, nous avons donc le plaisir de vous proposer notre sélection, volontiers bordélique et...
    Lire la suite

    L’ÉTRANGE FESTIVAL 2021 « DEMANDEZ NOTRE (ÉTRANGE) PROGRAMME »

    BABA BHAVISYA « INDIA IS THE FUTURE »


    Lever de soleil sur les rives du Gange et les coupoles des temples de Varanasi, regards troublants des gitanes du Rajasthan, enfants des rues, sādhus, montagnes sacrées des Himalayas, danseuses de Bollywood et désordre chaotique des mégapoles indiennes... Hybrides, les visions de Baba Bhaviṣya nous immergent au cœur d'une Inde futuriste, revue et interprétée par le big data, la réalité virtuelle, l'intelligence artificielle, les technologies de surveillance et leurs algorithmes....
    Lire la suite

    BABA BHAVISYA « INDIA IS THE FUTURE »

    MADAME LA MORT « L'HORREUR DANS L'ADN »


    L’Entre-Sort, Librairie d’Enfer, Mismerizer, ces noms ne vous disent encore rien ? La Spirale vous envie, car vous êtes sur le point de découvrir l’univers horrifique de Madame La Mort. Un grand voyage en train fantôme, au travers de médias aussi variés que les livres rares, la vidéo et la musique. De l’enfance de Madame La Mort, nous ne connaissons pas grand-chose si ce n’est qu’elle a grandi dans un vidéo-club, celui de ses parents. Précurseurs en la matière, à la fin...
    Lire la suite

    MADAME LA MORT « L'HORREUR DANS L'ADN »

    ARIEL KYROU « DANS LES IMAGINAIRES DU FUTUR »


    La nouvelle est tombée à la fin du mois janvier dernier. L'horloge de la fin du monde, qui symbolise l'imminence d'un cataclysme planétaire, a été maintenue à l’heure de « minuit moins 100 secondes » par le groupe de treize lauréats du prix Nobel en charge de ce décompte symbolique. Plus que jamais, il apparaît urgent de repenser notre monde, la place que nous y occupons et notre devenir « mutant ». De nous interroger sur les solutions pour notre avenir commun, ainsi que...
    Lire la suite

    ARIEL KYROU « DANS LES IMAGINAIRES DU FUTUR »

    CHRISTOPHE SIEBERT « IMAGES DE LA FIN DU MONDE »


    L'effondrement global, systémique. Certains le redoutent. D’autres, toujours plus nombreux, l’appellent de leurs voeux. Et quelques rares individus l’écrivent, en relatent la course lente avec talent, sinon panache. Comme c’est ici le cas de Christophe Siébert avec Images de la fin du monde, premier tome de ses « chroniques de Mertvecgorod ». D’après le nom de cette république imaginaire, coincée entre la Russie et l’Ukraine, qui semble concentrer tous les maux de...
    Lire la suite

    CHRISTOPHE SIEBERT « IMAGES DE LA FIN DU MONDE »

    PHILIP K. DICK « SEPTEMBRE 1977, LA CONFERENCE DE METZ »


    Invité d’honneur du Festival international de la Science-Fiction et de l'imaginaire de Metz en septembre 1977, l’auteur de Substance mort, du Maître du Haut Château et de La Transmigration de Timothy Archer, réputé imprévisible, fait vriller son auditoire lors d'une conférence aussi géniale que hautement mystique et paranoïaque, sinon prémonitoire. Moment relativement confidentiel et néanmoins historique, où d'aucuns iront chercher les prémices de la trilogie Matrix des...
    Lire la suite

    PHILIP K. DICK « SEPTEMBRE 1977, LA CONFERENCE DE METZ »

    ASCENDANT VIERGE « L'INFLUENCE MULTIMÉDIA »


    Cyberculture, gabber, science-fiction et nouveaux médias à l’ère post-Internet… autant d’éléments qui viennent occuper l’univers visuel et sonore du groupe ascendant vierge, piloté par Mathilde Fernandez et Paul Seul (Casual Gabberz) depuis 2018. De la création du projet en passant par l’emprise des réseaux sociaux, jusqu’au contexte actuel de crise sanitaire, le duo aborde dans cet entretien leur rapport à la création multimédia. Propos recueillis par Nicolas...
    Lire la suite

    ASCENDANT VIERGE « L'INFLUENCE MULTIMÉDIA »

    WILLIAM GIBSON « UNE OEUVRE DANS LE RÉTROVISEUR DU FUTUR »


    Quelques semaines avant la crise sanitaire provoquée par l’irruption dans nos vies d’un nouveau coronavirus, l’écrivain culte William Gibson revenait avec The Agency (en attente de traduction en français). Au même moment, sortait chez nous Peripheral (Périphérique en version française) aux éditions Au Diable Vauvert ! Si le premier offrait la vision d’une slow motion apocalypse qui, par ses accents prophétiques, évoque encore une fois notre actualité, le second, par un...
    Lire la suite

    WILLIAM GIBSON « UNE OEUVRE DANS LE RÉTROVISEUR DU FUTUR »

    NORMAN SPINRAD « QUARANTAINE »


    
Écrite en 2010, inédite en France et ici traduite pour la première fois, cette nouvelle de Norman Spinrad, aux échos désormais trop familiers, ne fut publiée qu’une fois aux États-Unis dans la revue à faible tirage d’une petite maison d’édition. Et à sa lecture, vous comprendrez aisément pourquoi ! Auteur d’une trentaine de romans qui oscillent, pour la plupart, entre la science-fiction pure et dure et la littérature d’anticipation, Norman Spinrad fait partie des...
    Lire la suite

    NORMAN SPINRAD « QUARANTAINE »

  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10