header

RECHERCHE : ART


  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  • 32
  • 33
  • 34
  • 35
  • 36
  • 37
  • 38
  • 39
  • 40

  • DUBAÏ « AU CŒUR DE CE DÉBUT DE 21E SIÈCLE »


    On nous avait vendu l'an 2000 comme date butoir d'un avènement technologique, ponctué de systèmes de téléportation, de miracles scientifiques et de voitures volantes. Et nos contemporains de se plaindre alors de l'absence des gadgets promis, alors même que l'une des plus grandes révolutions systémiques et cognitives se déroulaient sous nos yeux, au travers de la numérisation quasi totale de nos modes de vie et cultures. Deux décennies se sont écoulées depuis le tournant du...
    Lire la suite

    DUBAÏ « AU CŒUR DE CE DÉBUT DE 21E SIÈCLE »

    BRIAN ENO « CONFÉRENCE À L'UNIVERSITÉ D'ÉDIMBOURG »


    Afin de démarrer l'année 2020 sur une touche constructive, volontaire et optimiste, par-delà les sujets qui accaparent et encombrent l'esprit de nos contemporains, retour sur une très belle conférence de Brian Eno, donnée en 2016 au Collège des arts, des sciences humaines et sociales de l'université d'Édimbourg. Quatre-vingt quinze minutes de fulgurances et d'originalité, au cours desquelles cet artiste, producteur et compositeur britannique, collaborateur de Devo, d'Ultravox, de...
    Lire la suite

    BRIAN ENO « CONFÉRENCE À L'UNIVERSITÉ D'ÉDIMBOURG »

    NORMAN SPINRAD « CE QUI NE TUE PAS L'AMOUR, LE REND PLUS FORT »


    En guise de conclusion lumineuse de cette année 2019 tourmentée, Norman Spinrad nous offre cette très belle lettre d'amour à sa compagne, Dona Sadock. Où il est question de mésaventures hospitalières, de chamanisme et d'un demi-siècle d'épreuves et de passion amoureuse, de Buckminster Fuller et de Frank Herbert, des années 1960, d'une lune de miel karmique et d'un présent holistique. Auteur d'une trentaine de romans qui oscillent, pour la plupart, entre science-fiction et...
    Lire la suite

    NORMAN SPINRAD « CE QUI NE TUE PAS L'AMOUR, LE REND PLUS FORT »

    DOM GARCIA « PHOTOGRAPHE DE LA LIBERTÉ MONSTRUEUSE »


    On peut apercevoir Dom Garcia dans les méandres obscurs des boîtes de nuit, pendant les performances et aux vernissages des artistes marginaux, avec toujours le même profil, chapeau à bords et lunettes, reconnaissable de loin. À la recherche des inconnus qui se cachent derrière les masques éphémères ou des freaks qui se manifestent tels qu'ils sont, Dom Garcia lui-même fait partie des personnages de l'underground parisien. Jamais préméditées, ses photos du tourbillon nocturne...
    Lire la suite

    DOM GARCIA « PHOTOGRAPHE DE LA LIBERTÉ MONSTRUEUSE »

    RÉGINE CIROTTEAU « EUPHORIC DARK ELECTRO »


    À partir du genre inventé Euphoric Dark Electro, Régine Cirotteau compose de la musique brute, de l’image, de la performance. Elle brasse les sons, l’électronique et les voix. Avec le musicien compositeur Manu Siachoua. Le concert avec le musicien Manu Siachoua pose une mise en scène, un climat dont le corps est fait aussi bien de musique concrète, d’électronique, du brassage de sons organiques, que de la voix féminine qui devient masculine. La forme de la chanson « explosée...
    Lire la suite

    RÉGINE CIROTTEAU « EUPHORIC DARK ELECTRO »

    PEACH MOMOKO « ŌMUKADE DREAMS »


    Illustratrice d'origine japonaise, Peach Momoko oscille entre l'Orient et l'Occident. Ainsi qu'elle se partage entre ses activités les plus sages et des oeuvres personnelles, qui flirtent volontiers avec la décadence, l'érotisme et le grotesque de l'ero guro. Son style artistique participe d'un mélange unique de manga et de bande dessinée européennes ou nord-américaines, travaillé à l'encre et aux aquarelles, qui lui vaut de très belles collaborations avec les éditions Marvel ou...
    Lire la suite

    PEACH MOMOKO « ŌMUKADE DREAMS »

    DEREK WOOLFENDEN « LA CLEF REVIVAL »


    Paris, capitale « mondiale des arts et de la culture », une métropole dont les habitants fuient la flambée des prix de l'immobilier, l'abandonnant aux mains des classes les plus aisées, des catégories socioprofessionnelles supérieures et des plateformes disruptives de location de logements de particuliers. Face à cette pression rien moins que spéculative, une résistance s'organise et nombreux sont les collectifs à proposer des espaces partagés de création, de travail et de...
    Lire la suite

    DEREK WOOLFENDEN « LA CLEF REVIVAL »

    CHARLEY JAMES « FUGITIVE DATA »


    Rencontre avec le collectif Fugitive Data, par le biais de son fondateur Charley James, dont les fantasmagories invoquent les Mânes de Lovecraft et d'Aleister Crowley, les créatures de Clive Barker et les digressions paranoïaques de Philip K. Dick. Fondé en 2008, Fugitive Data et l'Institut Créatif Charley James (ICCJ) entendent promouvoir, diffuser et valoriser la peinture numérique, autour de trois axes : . un magazine ; . l'édition de livres sur la peinture numérique ; . des...
    Lire la suite

    CHARLEY JAMES « FUGITIVE DATA »

    PROJECTIONS DE « VAMPYRES » & « LES SOURCES OCCULTES » (NOVEMBRE 2019)


    Triple invitation : Vous êtes chaleureusement conviés à une double projection du film documentaire Vampyres et du long-métrage Les Sources Occultes pour Halloween, le jeudi 31 octobre à partir de 19H30 au cinéma La Clef Revival (Paris 75005). Suivie, une semaine plus tard, d'une projection des Sources Occultes, le jeudi 07 novembre à partir de 20H00 chez nos amis de La Gare Expérimentale (75019), avec sauna et barbecue. Entrée à prix libre pour ces deux soirées.Au plaisir de vous...
    Lire la suite

    PROJECTIONS DE « VAMPYRES » & « LES SOURCES OCCULTES » (NOVEMBRE 2019)

    ALBAIN LE GARROY « UN ART IRRÉCUPÉRABLE »


    Skin (Corps outragés) est un roman écrit par l’États-unienne Kathe Koja paru en 1992. L’auteure fait partie du courant Splatterpunk, surtout connu être celui de Clive Barker, l’écrivain de Hellraiser et des Livres de sang. Ce courant est caractérisé par sa critique sociale et sa rupture avec le fantastique gothique et ses monstres classiques. Ici, les êtres humains sont souvent les vrais monstres, d’autant plus que dans notre roman, contrairement aux autres livres de Koja, il...
    Lire la suite

    ALBAIN LE GARROY « UN ART IRRÉCUPÉRABLE »

  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  • 32
  • 33
  • 34
  • 35
  • 36
  • 37
  • 38
  • 39
  • 40